LinkedIn Blue 142x
Anticip partage chaque lundi matin un bulletin d’informations portant sur les faits marquants à retenir dans le monde. Abonnez-vous à la page LinkedIn Anticip afin de ne pas manquer ce rendez-vous hebdomadaire ! 

planisphère copie
 
Du 1er au 7 avril

  1. ISRAËL
Jérusalem - Campagne électorale en cours
La campagne électorale est en cours en Israël. Des perturbations dans les déplacements et un renforcement des mesures sécuritaires sont attendus en Israël et dans les territoires occupés. Le niveau d’alerte est élevé pendant cette période.Prévoir plus de temps en cas de déplacements. 
  1. COMORES
Moroni - Tensions post-électorales en cours 
La tension politique est toujours vive à travers le pays, notamment dans la capitale Moroni en raison de la victoire controversée du président sortant Azali Assoumani, déclaré vainqueur dès le premier tour avec 60,77% des suffrages.Des tensions politiques, y compris de violentes manifestations et fusillades se sont produites ces derniers jours aux Comores. L’opposition, dirigée par Soilihi Mohamed, a rejeté les résultats de l'élection présidentielle, et a initié la formation d’un Conseil national de transition avec tous les partis d'opposition le 28 mars. Cette décision a très vite été suivie par l'arrestation de Soilihi Mohamed.Les autorités américaines ont, par ailleurs, le 28 mars, ordonné leurs citoyens à quitter le pays en raison de la tension actuelle.Il convient de faire preuve de vigilance dans le pays cours des prochains jours, et d’éviter tout déplacement non essentiel aux Comores. 
  1. MEXIQUE
Morelos/Puebla - Éruption du volcan Popocatepetl, probable évacuation
Le Centre national mexicain pour la prévention des catastrophes a fait passer le niveau d'alerte de 2 à 3, ce qui signifie que les autorités prévoient de nouvelles explosions du volcan Popocatepetl.Des ordres d’évacuations sont possibles à Magma au cours des prochaines heures. Des perturbations de vols et des fermetures de route ne sont pas aussi à exclure.Il est conseillé de suivre l’évolution de la situation à travers les médias météorologiques et le site de la CENAPRED : https://www.gob.mx et se conformer aux recommandations des autorités locales.
  1. BANGLADESH
Khulna et Jessore - Perturbation du trafic du 1er au 4 avril
Les travailleurs des usines de jute appartenant à l'État déclencheront la campagne de protestation de quatre jours sur la question des salaires et d'autres problèmes. Les employés observeront une grève de 72 heures dans toutes les usines de jute du 2 au 4 avril, au cours de laquelle ils prévoient également de bloquer les services routiers et ferroviaires de 8 heures à 12 heures (heure locale) chaque jour. On peut s'attendre à des perturbations de la circulation le long de la route Jessore-Khulna (N7) pendant cette période.Les voyageurs devraient s'attendre à des perturbations des déplacements et éviter les protestations des travailleurs du 1er au 4 avril. 
  1. SÉNÉGAL
Dakar Investiture du président Macky Sall le 2 avril
Le président sortant, Macky Sall sera investi pour un deuxième mandat le mardi 2 avril à Dakar. Des perturbations du trafic sur la route de l’aéroport international Blaise Diagne et un renforcement du dispositif sécuritaire sont à prévoir à Dakar.Plusieurs personnalités sont attendues à cette cérémonie.Il est conseillé d’ajuster son itinéraire en conséquence et suivre l’évolution de la situation à travers les médias locaux.
  1. SALOMON
Honiara - Élections générales le 3 avril
Les élections générales sont prévues le mercredi 3 avril 2019 pour élire les membres du Parlement dans 50 circonscriptions. Ce sera la première élection organisée de manière indépendante après le départ des forces de sécurité internationale.Il est recommandé de faire preuve de vigilance et d’anticiper à des restrictions dans les déplacements.
  1. FRANCE
Paris - Prolongent de la grève des douaniers français jusqu'au 3 avril 
Les douaniers français ont annoncé ce jeudi 28 mars le prolongement de leur grève au jusqu'au moins le mercredi 3 avril.Ainsi des perturbations importantes le long des points de passage frontalier sont à prévoir, notamment à Calais, Dunkerque et la Gare du Nord à Paris.Les services ferroviaires Eurostar seront également affectés et plusieurs trains devraient être annulés.Les voyageurs doivent s’attendre à des perturbations dans les services ferroviaires d’Eurostar ainsi que dans le trafic aérien des aéroports parisiens tout au long de la durée de la grève.
  1. JAPON
Kawasaki 'Penis Festival' le dimanche 7 avril
Le 'Penis Festival' Kanamara Matsuri est un événement annuel qui a lieu le 7 avril 2019 à Kawasaki.Cet " événement religieux " a lieu chaque premier dimanche d'avril, chaque année depuis 1969. Le festival est l’une des plus grandes attractions touristiques du pays.Des restrictions dans les déplacements sont à prévoir durant cette journée. Il est conseillé de prendre toutes les mesures adéquates en cas de déplacements. 
  1. INDE
New Delhi - Perturbations et renforcement de la sécurité lors des élections législatives du 11 avril au 19 mai. 
Les voyageurs qui se rendront en Inde au cours des prochaines semaines devraient s'attendre à des perturbations et un renforcement des mesures sécuritaires lors de la campagne électorales en cours. Les élections législatives se dérouleront en sept phases du 11 avril au 19 mai. Les quatre premières phases auront lieu les 11, 18, 23 et 29 avril et les trois autres les 6, 12 et 19 mai.Il est conseillé de prendre toutes les mesures sécuritaires adéquates et anticiper des perturbations dans les déplacements pendant cette période. 
  1. INDONÉSIE
Jakarta - Élections 17 avril, campagne en cours
Un renforcement de la sécurité et des rassemblements politiques en raison des élections générales du 17 avril sont en cours à travers le pays.Plus de 500 000 agents de sécurité seront déployés dans tout le pays dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité pour la campagne en cours jusqu'au 13 avril et le jour des élections. Bien qu'il n'y ait pas eu de troubles majeurs depuis le début de la campagne officielle en septembre 2018, le risque de troubles de faible intensité demeure.Il est recommandé de faire preuve de vigilance et prévoir des perturbations dans les déplacements.
Établir un état du monde et des risques par pays demande une rigueur et un savoir-faire dont la société Anticip est experte. Avec une méthodologie éprouvée et objective, Anticip publie une carte annuelle et propose un suivi continu des risques par pays. Interview croisée - Ludovic Guérineau, Directeur des opérations et Josselin Ravalec, Directeur commercial.

Planisphere ANTICIP
Quels sont les différents critères objectifs et subjectifs pris en compte pour établir la cartographie des lieux et des risques et à quelle fréquence est-elle publiée ?

Josselin Ravalec : Notre métier est de l’établir selon des critères objectifs, en tant qu’entreprise indépendante et neutre.
Nous intégrons plusieurs types de risques. En priorité les risques sécuritaires, politiques et sociaux. Puis, nous ajoutons les risques sanitaires et climatiques pour établir le niveau de risque d’un pays ou d’une région. Tous ces critères permettent une évaluation factuelle. Nous y apportons une évaluation analytique permettant d’établir une tendance. Elle est calculée avec une formule mathématique pour modéliser les niveaux de risque.

Ludovic Guérineau : La carte du monde sous sa forme globale est publiée une fois par an, elle est consultable en PDF sur le site et imprimée à 200 exemplaires que nous distribuons à nos clients lors de nos visites. Elle s’appuie sur les événements qui ont eu lieu l’année N-1 et donne une tendance.

Les critères commerciaux viennent-ils pondérer les critères opérationnels ?

Josselin Ravalec : Les critères commerciaux ou marketing ne peuvent avoir d’influence sur nos évaluations des risques-pays. Nos clients et le marché attendent de nous une véritable expertise construite sur des éléments rationnels identifiés par la direction des opérations et de l’information d’Anticip. La direction commerciale respecte cette logique même si elle peut occasionnellement apporter quelques nuances sur deux thématiques : à situation égale, un niveau de risque pourra être adapté d’un pays à l’autre en fonction de la perception du marché. En effet, un événement aussi rationnel soit-il dans son analyse et dans sa fréquence n’aura pas toujours le même impact en fonction du lieu où il se passe. Notre conseil d’experts devient alors primordial. Le second point est la différenciation entre le risque réel et le risque perçu. Une entreprise qui est dans un pays depuis de nombreuses années n’aura pas la même perception du risque qu’une entreprise qui y va pour la première fois. Mais ces ajustements, très ponctuels, sont toujours discutés en interne afin de trouver le meilleur consensus possible, toujours au bénéfice de nos clients.

Un travel manager peut-il utiliser vos cartes dans le cadre d’une politique de sûreté, même s’il n’est pas expert en la matière ?

Josselin Ravalec : L’objectif de cette carte est d’abord de mettre en avant notre expertise sur les niveaux de risque sûreté, car il s’agit d’une photographie faite à un instant T. Pour accompagner nos clients, experts ou non, dans leur politique sûreté-voyages, nous proposons un véritable service en continu, 24/7, confectionné par nos équipes d’experts internes qui analysent et mettent à jour quotidiennement nos contenus. Il est toutefois intéressant d’offrir cette carte qui permet à beaucoup de découvrir le niveau d’instabilité du Monde, et de réaliser que tout est loin d’être « en vert ».

Y a-t-il des critères intrinsèques qui viennent nourrir la note de risques, notamment en lien avec la présence physique d’Anticip dans les pays ?

Ludovic Guérineau :  Pas du tout, nous prenons l’ensemble des risques, nous faisons l’amalgame de tout cela et nous déterminons le niveau de risque. Notre présence sur place nous permet en revanche, d’avoir des informations fiables de premières mains que les autres n’ont pas, c’est essentiel.

Josselin Ravalec : Nos sources d’informations sont très variées et complémentaires, permettant d’avoir une parfaite homogénéité dans notre analyse. En plus de 10 ans d’existence, Anticip a en effet développé un réseau très dense de contacts et partenaires basés à l’étranger. Ils peuvent nous apporter sans délai, par exemple lors d’un événement grave, des précisions sur la situation, ce qui donne encore plus de sens à nos messages d’alertes, notamment sous la forme de conseils précis. Ceci permet à nos clients d’obtenir une information immédiate, pertinente et utile pour remplir leur obligations liées au « Duty of Care ».

Le cas français, la France a-t-elle un traitement spécial ?

Josselin Ravalec : Non, nous prenons en revanche en compte ses spécificités, Paris, Lille, Lyon, Nantes, Marseille, Bordeaux ou la campagne, ce n’est pas la même chose. Depuis quelques années, nous l’avons déclinée en jaune. Personnellement, je voulais appuyer un peu plus, parce que nous sommes toujours en sécurité renforcée pour vigilance attentat. Il ne s’est rien passé depuis trois ans et donc on oublie un peu le climat dans lequel on vit mais le risque reste présent. Le critère social doit aussi être pris en compte, par exemple des grèves ou des manifestations chaque samedi viennent bien évidemment perturber un déplacement.

Quel est l’impact de votre analyse sur les déplacements, en matière de flux économique et stratégique ?

Ludovic Guérineau : Nous proposons à nos entreprises clientes et à leurs collaborateurs un accompagnement à la hauteur des risques que nous rencontrons. Nous avons des demandes aujourd’hui pour aller dans l’extrême nord du Cameroun ou dans l’est du Burkina Faso pour poser des antennes de téléphonie mobile. Il faut une certaine méthodologie pour y aller. Nos informations sont transcrites de façon méthodique suivant un concept opérationnel que nous concevons spécifiquement après une étude étroite du secteur.

Josselin Ravalec : Aujourd’hui, des entreprises se refusent d’intervenir dans certaines zones, pourtant économiquement attractives, au regard du niveau d’insécurité, connu ou supposé. Notre rôle est alors de les accompagner à accélérer leur croissance à l’international en leur permettant, grâce à une analyse précise des conditions de sûreté et à la mise en place de moyens adaptés, de développer leurs marchés dans ces zones.
Anticip partage chaque lundi matin un bulletin d’informations portant sur les faits marquants à retenir dans le monde. Abonnez-vous à la page LinkedIn Anticip afin de ne pas manquer ce rendez-vous hebdomadaire !

planisphère copie
Du 25 au 31 mars

  1. RDC - Nouveaux cas d’Ebola
L’épidémie de fièvre Ebola a touché pour la première le chef-lieu d’une province, Bunia, a indiqué le ministère congolais de la Santé, ce jeudi 21 mars. Un nourrisson de six mois est décédé dans ce chef-lieu de l’Ituri, province du Nord-Est de la RDC.Une augmentation des nouveaux cas dans les actuels épicentres (Katwa, Masereka et Mandima) a été constatée : au cours des 21 derniers jours, 97 nouveaux cas ont été notifiés.Il est recommandé de prendre toutes les mesures sanitaires en cas de déplacements au Nord Kivu et dans les autres provinces affectées. 
  1. MOZAMBIQUE - Cyclone Idai, poursuite des perturbations
Depuis le 14 mars, le Mozambique subit toujours les conséquences du cyclone tropical Idai. De nouvelles perturbations dans les transports et les services sont probables alors que l’Institut national météorologique du Mozambique annonce de nouvelles précipitations ainsi que des rafales de vents et des orages. Les provinces de Zambezia, Sofala, Niassa, Nampula, Inhambane, Gaza et Maputo sont concernées. Éviter tout déplacement non essentiel et suivre les recommandations des autorités locales.
  1. COMORES - Risque de perturbations au lendemain des élections.
Le premier tour des élections présidentielles s’est tenu le dimanche 24 mars 2019. Des manifestations sont possibles en fonction des tendances du scrutin. Éviter tout rassemblement susceptible de dégénérer, notamment sur l’île d’Anjouan où des heurts entre l’armée et des opposants politiques avaient fait plusieurs morts en octobre 2019.
  1. INDE / PAKISTAN - Fermeture de l’espace aérien
Depuis le 27 février et l’augmentation des tensions dans la zone Jammu-et-Cachemire, l’espace aérien pakistanais reste fermé. L’extension de la fermeture est annoncée quasiment au jour le jour. Des perturbations à l’arrivée et au départ des principaux aéroports du pays sont probables au moins jusqu’au 25 mars inclus.

5. ETATS UNIS - Perturbations du train Amtrak jusqu’au 25 mars

En raison des inondations, des perturbations du train Amtrak entre Kansas City et St Louis (État du Missouri) sont en cours. Les autorités ont suspen
du temporairement des services. Les trains entre les deux villes ont été suspendus jusqu'au 25 mars pour permettre l'augmentation du trafic de marchandises.Il est conseillé de chercher d’autres moyens de de transports en cas de déplacements. 
  1. ITALIE - Grève nationale dans le secteur de l'aviation le 25 mars
Des perturbations dans le trafic aérien sont attendues à travers les aéroports du pays le lundi 25 mars entre 10h00 et 14h00 (heure locale) en raison d'une grève nationale dans le secteur de l'aviation.La grève est susceptible d’affecter principalement les vols d'AlitaliaIl est conseillé d’ajuster votre itinéraire en conséquence et suivre l’évolution de la situation à travers vos compagnies aériennes respectives.  
  1. UK - Report du Brexit - Risque de manifestations
Le report du Brexit au 30 juin risque d’entraîner des manifestations et des perturbations connexes. Le 29 mars, jour initialement prévu pour l’entrée en vigueur du Brexit, risque d’être particulièrement mouvementé. Éviter tout rassemblement de foule, notamment dans les principaux centres urbains du Royaume-Uni et de l’Irlande.
  1. INDE - Campagne pour les législatives, risque de manifestations violentes
Le premier ministre, Narendra Modi lance la campagne de son parti (BJP) le 28 mars 2019 dans l’état d’Uttarakhand. Une manifestation est prévue à Rudrapur. Les élections législatives doivent se tenir du 11 avril au 19 mai. Éviter toute manifestation susceptible de dégénérer durant toute la période précédant le scrutin. 
  1. SLOVAQUIE - 30 mars, 2eme tour des présidentielles, renforcement des mesures sécuritaires.
Le second tour de l’élection présidentielle en Slovaquie est prévu le samedi 30 mars 2019.Avec le processus électoral en cours, un renforcement des mesures sécuritaires est attendu à travers le pays, notamment dans la capitale Bratislava.Des rassemblements et perturbations de la circulation sont également à anticiper à proximité de tout événement lié aux élections.Il est conseillé de rester prudent lors de la journée du second tour le 30 mars, en raison des risques de troubles ou d’affrontements entre partisans.
  1. UKRAINE - 31 mars, premier tour des élections présidentielles
Le premier tour des présidentielles ukrainiennes aura lieu le dimanche 31 mars. Un renforcement des mesures sécuritaires est prévu aux frontières avec la Transnistrie ainsi qu'avec la Crimée. L’instabilité politique existante, attisée par les gestes d’intimidation et de provocation de Moscou, ainsi que la fragilité économique, risquent d’alimenter une contestation politico-sociale jusqu’à l’issue du scrutin (2eme tour prévu le 21 avril).Prévoir un renforcement de la sécurité autour de tous les bureaux de vote et éviter tout rassemblements.
Anticip partage chaque lundi matin un bulletin d’informations portant sur les faits marquants à retenir dans le monde. Abonnez-vous à la page LinkedIn Anticip afin de ne pas manquer ce rendez-vous hebdomadaire ! 

planisphère copie
Semaine du18 au 24 mars


  1. CAMEROUN
Yaoundé/Bamenda/Buea - Manifestations du 13 au 19 mars  
Le syndicat d'enseignants du SYNES menace d’aller en grève jusqu’au mardi 19 mars dans les provinces de Bamenda, de Buea et à Yaoundé.Une grève est prévue le mercredi 13 mars dans les universités d'État de Yaoundé, Bamenda, Buea, Douala (Sud-Ouest), Dschang (région de l'Ouest) et Maroua (région de l'extrême nord) et le jeudi 14 mars à Ngaoundéré (région d'Adamawa).Des manifestations connexes sont probables autour des campus universitaires.Il est conseillé de faire preuve de vigilance sur l’ensemble du territoire.Compte tenu du contexte sécuritaire dans les provinces de Bamenda, de Buea, il est recommandé d’éviter tout déplacement non essentiel dans ces régions. 
  1. ETATS UNIS
Washington D.C - 27e Festival du film sur l'environnement du 14 au 24 mars 
La 27e édition annuelle du DCEFF se poursuivra jusqu’au 24 mars 2019 dans toute la région de Washington, D.C.Plus de 100 films sont présentés à un public de plus de 30.000 personnes chaques années.Des restrictions dans les déplacements sont attendues pendant cette période.Prévoir des congestions dans le trafic.
  1. RUSSIE / UKRAINE
Crimée - 18 mars, ouverture de deux centrales électriques russes.  
Lundi 18 mars, deux centrales électriques (Sébastopol, Simferopol) seront ouvertes à pleine capacité en Crimée. Pour rappel, la communauté internationale considérait que leur installation entrait en violation des sanctions européennes. Pour l’occasion, un déplacement de V.Poutine est possible. Des manifestations sont dès lors probables dans les régions anti-Russes en Ukraine. De même, un renforcement des mesures de sécurité est à anticiper.  

    4. ROYAUME UNI 

Londres - Head of the River Race, mardi 19 mars
Chaque année, plus de 400 équipages se rendent sur la Tamise pour une compétition de lancement de la saison nationale d'aviron. Cette année, elle aura lieu le mardi 19 mars. Des milliers de spectateurs sont attendus.Anticiper des fermetures de routes et des restrictions dans les déplacements autour de la Tamise. Prévoir des itinéraires de substitution. 
  1. USA / BRÉSIL
Washington - 19 mars, visite de Jair Bolsonaro à la Maison Blanche 
La visite du président brésilien aux Etats-Unis devrait traiter notamment du Venezuela et de l’impact migratoire sur son pays. Des manifestations de contestation ne peuvent être exclues aux abords de la Maison Blanche où un renforcement sécuritaire est à anticiper. Éviter toute manifestation susceptible de dégénérer.  
  1. USA
Colorado - Poursuite des perturbations dues aux intempéries jusqu’au 20 mars 
Les autorités météorologiques de l'État du Colorado ont mis en place un état d’urgence jusqu’au 20 mars. Les intempéries devraient se poursuivre au cours de la semaine entraînant des perturbations dans les transports. Éviter tout déplacement non essentiel tant que la situation n’est pas revenue à la normale. Anticiper des retards et des annulations de vols.  
  1. INDE
Festival de Holi 
Le festival de Holi se tiendra le samedi 23 mars dans les États de Goa, du Rajasthan et du Kerala. Des milliers de participants sont attendus à cet événement. Anticiper des restrictions dans les déplacements, des congestions au niveau des transports et un renforcement des mesures sécuritaires.Restez vigilants et prévoyez des itinéraires de substitution en cas de déplacements. 

   8. THAÏLANDE

Bangkok - Élections législatives du 24 mars, risque de tensions 
Les élections législatives thaïlandaises sont prévues le 24 mars 2019.Plusieurs partis politiques ont commencé à déposer leurs candidatures début février 2019 pour participer à ces premières législatives depuis le coup d'Etat militaire de mai 2014. Les législatives se passent dans un contexte tendu marqué par le rejet de la candidature de certains partis politiques, y compris le parti Thai Raksa Chart dont la Commission électorale a recommandé la dissolution.Anticiper un renforcement des mesures sécuritaires et faire preuve de prudence dans le pays, notamment dans la capitale Bangkok. 

  9. TURQUIE

Ankara/Istanbul - Campagne électorale des locales en cours 
Des perturbations et des renforcements des mesures sécuritaires sont attendues pendant la période post électorales pour les élections locales prévues le dimanche 31 mars.Il y aura probablement une présence accrue des forces de sécurité aux principaux points d'entrée et de sortie (terrestres, maritimes et aériens), ainsi que dans les espaces publics et les bureaux de vote très en vue.Il est conseillé de réduire les déplacements par mesure de précaution et se conformer aux consignes des autorités locales.   
  1. INDONÉSIE
Jakarta - Campagne électorale 
La campagne électorale est en cours en Indonésie. Des protestations et des événements liés aux élections générales du 17 avril sont à prévoir. Des perturbations du trafic dans les centres urbains sont à prévoir pendant cette durée.Il convient de faire preuve de vigilance au niveau des sièges des partis politiques.
Anticip partage chaque lundi matin un bulletin d'informations portant sur les faits marquants à retenir dans le monde. Abonnez-vous à la page LinkedIn Anticip afin de ne pas manquer ce rendez-vous hebdomadaire !

planisphère copie
Semaine du 11 au 18 mars

1.SLOVAQUIE

Bratislava - Élections présidentielles le 16 mars
Les élections présidentielles sont prévues ce samedi 16 mars. Un renforcement des mesures sécuritaires et des restrictions dans les déplacements sont attendues au niveau des centres de vote.
Il convient de faire preuve de vigilance.

2.IRLANDE

Dublin - Célébration de Saint Patrick le 17 mars
La Saint Patrick sera célébrée ce dimanche 17 mars en Irlande. Des routes seront fermées dans tout le pays pour faciliter les défilés et célébrations.
A Dublin, la route de Parnell Square à la cathédrale St Patrick, jusqu’au St Stephen's Green pourrait être fermée. Des perturbations du trafic sont aussi attendues au cours de cette journée. Des milliers de personnes sont attendues à cette fête annuelle.
Prévoir des itinéraires de substitution.
Faire preuve de vigilance et respecter les consignes des autorités locales.
Suivre l’évolution de la situation à travers les médias locaux.

3.PHILIPPINES

Davao - Festival "Araw Ng Dabaw" (16 au 19 mars), perturbations du trafic
Le festival "Araw Ng Dabaw" célébrant l'anniversaire de la ville de Davao sera tenu le samedi 16 mars et il se poursuivra jusqu’au 19. Des milliers de personnes sont attendues à cet événement.
Des perturbations majeures du trafic et une présence accrue des forces de l’ordre sont à anticiper jusqu’au 19 mars.
Anticiper sur les perturbations du trafic (fermetures de routes et déviations) à travers Davao, jusqu’au 19 mars.
Faire preuve de prudence et trouver des itinéraires alternatifs.

4.ALGÉRIE

Alger - Tensions en cours
Les manifestations se sont exacerbées en Algérie, notamment en Alger depuis l’annonce de la candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika.
En effet, les manifestations se sont élargies dans les autres villes telles que, Bouira, Chlef, Oran, Mostaganem, Béjaïa, Constantine, Sid Bel Abbes et d'autres villes.
Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ne sont pas à exclure.
Éviter tout rassemblement ou toute manifestation susceptible de dégénérer en Algérie.
Auster votre itinéraire en conséquence et prévoir un temps supplémentaire de déplacement.
Suivre l'évolution de la situation à travers les médias locaux.

5.PAKISTAN

Karachi - Matchs de cricket de la Super League du Pakistan du 9 au 17 mars
Un renforcement des mesures sécuritaires et des perturbations du trafic sont attendus autour du stade national de Karachi pendant les matchs de cricket de la Super League du Pakistan qui se tiendront du 9 au 17 mars.
Quelque 13 000 agents de sécurité devraient être déployés à l'intérieur et autour du stade, où se dérouleront désormais les huit matches de la phase finale du championnat du Pakistan
Prévoir des restrictions de déplacements aux alentours du stade national de Karachi du 9 au 17 mars.
Faire preuve de vigilance et respecter les consignes des autorités locales.

6.KENYA

Nairobi - Assemblée des Nations Unies sur l'environnement du 11 au 15 mars
Des perturbations majeures dans les déplacements et un renforcement des services de sécurités sont attendus à Nairobi du lundi 11 au vendredi 15 mars en raison de la quatrième session de l'Assemblée des Nations Unies sur l'environnement.
Prévoir des itinéraires de substitutions et un temps de déplacement supplémentaire.
Contacter votre agence de voyages ou compagnie aérienne pour s’informer du statut des vols.
Consulter le site internet de l’aéroport Jomo Kenyatta pour des mises à jour.

7.CONGO RDC

Beni/Butembo - Élections des sénateurs et des gouverneurs les 15 et 27 mars
Des élections générales et provinciales reportées se tiendront dans les trois régions de Beni, Butembo (province du Nord-Kivu) et Yumbi (province de Mai-Ndombe) le 31 mars. Les autres scrutins se tiendront à partir du vendredi 15 au dimanche 27 mars.
Bien que les tensions politiques se soient apaisées depuis les élections présidentielles et parlementaires du 30 décembre 2018, les prochaines élections pourraient provoquer des troubles, en particulier dans les régions où la coalition de l'opposition Lamuka est forte et dans les districts où le scrutin a été retardé.
Tous les rassemblements liés aux élections devraient être évités par mesure de sécurité et pour réduire les délais de déplacements. Prendre toutes les mesures sécuritaires en cas de déplacements.

8.FRANCE

Réunion - Rassemblement prévu le 16 mars à Saint-Denis
Des protestations relatives à des revendications socio-économiques sont prévues le samedi 16 mars.
Bien que ces réunions aient généralement lieu le samedi, il est également possible d'autres manifestations se produisent au cours des prochains jours.
Prendre toutes les mesures sécuritaires adéquates et se conformer aux consignes des autorités locales.
Suivre l’évolution de la situation à travers les médias locaux.

9.INDONESIE

Jakarta/Java - Pluies torrentielles, perturbations majeures en cours
Des perturbations majeures continuent d’être signalées à travers plusieurs localités du pays en raison des pluies torrentielles qui continuent de frapper plusieurs zones à Java et le nord de Jakarta depuis vendredi 8 mars, et pourrait se poursuivre au cours des prochains jours
Plus de 22 000 personnes ont été affectées par les intempéries à l'ouest de Java depuis le vendredi 8 mars, avec notamment plusieurs familles évacuées.
Des difficultés dans les déplacements et des perturbations dans les services sont à anticiper à travers la région de Java et ses environs au cours des prochains jours. Il est conseillé aux automobilistes de faire preuve de vigilance sur les routes. Prévoir des itinéraires de substitution ainsi qu'un temps de déplacement supplémentaire.

10.BRÉSIL

Sao Paulo - Cas de fièvre jaune en cours
Des cas confirmés de fièvre jaune continuent d’être signalés dans certaines parties des États de Sao Paulo et du Parana. Des cas font l'objet d'enquêtes, tant chez l'homme que chez l'animal dans d'autres États.
Il est recommandé aux voyageurs de se faire vacciner contre la fièvre jaune avant tout voyage au Brésil, notamment dans les régions de Sao Paulo, Minas Gerais et Rio de Janeiro.

Contact

Tél. +33 (0)1 47 58 00 78
Adresse : 38 rue de Villiers
92300 LEVALLOIS-PERRET

Références